Un mois sans télé : mon bilan

vivre sans tele

Dans cet article je vous raconte pourquoi j’ai décidé de faire ce test (ou plutôt ce challenge !) de ne plus regarder la télévision pendant un mois. Est-ce que j’ai tenue ? Qu’est-ce que j’ai fait à la place ? Réponses, ci dessous 😉

Le jour où j’ai pris ma décision

Vendredi 30 juin je discute avec Mélanie du blog A Little Piece Of, d’un article intitulé « La machine à abrutir« . Le titre parle de lui même mais je vous laisse le lire car il est très intéressant. Je lui dit que ça fait plusieurs semaines que je me dis que la télé, je ne la regarde plus vraiment. Et que je songe même à m’en débarrasser (pas à la jeter non, mais à la vendre au plus offrant ;-)) ! Mélanie, ça fait un an environ qu’elle n’a plus de télé. Elle ne la regardait plus et ça faisait visiblement tâche dans son salon puisqu’elle a entièrement revue sa décoration ! Ah ah ! Elle regarde de temps en temps des films via Internet qu’elle regarde via un vidéo projecteur (vive le home cinéma !!!). Et de plus ça lui fait faire des économies : abonnement uniquement Internet et plus de redevance TV à payer.

Je me rend compte alors que j’ai déjà eu ce genre de discutions avec d’autres personnes et qu’il est temps de passer à l’action ! Alors oui j’ai déjà passé de longues périodes sans télévision : une année scolaire à l’étranger ou en vacances par exemples. Mais à la maison j’allume la télé plus par par réflexe, que pour regarder un programme précis. Puis je reste devant, même si le programme est très médiocre (ce qui est souvent le cas). Du coup, il n’est pas rare que je surf sur Internet en même temps. Même les infos ne sont pas intéressantes, avec aucun reportage de fond… Quelle perte de temps n’est-ce pas ? Alors je me dis : ALLER, CE WEEKEND, JE VEND MA TÉLÉVISION !

Moi aussi, j’ai envie de refaire ma déco, j’ai à peine la place de mettre une table à manger ! Et puis j’aimerai faire d’autres activités, que je ne prends pas vraiment le temps de faire d’habitude : m’occuper de mon blog (il est vrai que je l’ai laissé un peu de côté ces derniers temps…), faire des formations en ligne, lire, voir des gens, sortir…. Mais mon père me ravise et me dis qu’il est mieux de faire un test, et garder la télévision « au cas où », ou pour les autres… Ok papa, tu as raison, soyons sage et faisons cela.

Il faut d’abord que je vous dise comment je consommais la télévision avant de vous raconter la suite. Je ne suis pas une grande téléspectatrice. Tout d’abord, je n’allume jamais la télévision le matin, j’aime me réveiller en douceur… Ensuite en semaine, je j’allume à mon retour de mon travail pour regarder les infos vers 20h, tout en cuisinant (ça veut dire qu’en gros, je ne la regarde qu’à moitié). Le soir je choisis un programme : un film ou un documentaire. Le weekend, je ne la regarde que le samedi soir, le reste de ma journée étant consacré aux courses, au ménage et à la cuisine (vive la vie de desperate housewife…), puis je la rallume à partir du dimanche 11h (le reste de la journée étant variable, avec ou sans TV).

Ce que j’ai fait à la place :

  • J’ai cuisiné :

Cette tarte aux abricots était à la base destinée à la fête de mon quartier mais ne connaissant personne et avec ma timidité maladive face à cette foule d’au mois 50 personnes, je suis retourné chez moi, avec ma tarte… 😳 J’ai donc lancé un appel sur Instagram pour venir la manger chez moi le lendemain !

Et ça a marché ! J’ai ainsi pu rencontrer pour la première fois Françoise, que je connais virtuellement depuis un an. A l’époque, elle avait gentiment accepté que j’utilise certaines de ses photos pour mon article sur le Prix de Diane. Voilà à quoi ça sert aussi de ne plus regarder la télévision, on passe du virtuel, à la réalité 🙂

Et puis j’ai également cuisiné ce far breton revisité puisque j’ai remplacé le lait de vache par du lait de riz ! Et bien je n’ai pas vu la différence au niveau du goût et à peine au niveau de la texture qui était peut-être un peu moins ferme. Bref une vrai réussite !

Mais aussi mon premier gâteau sans cuisson aux spéculoos (tiré de ce livre de recettes), un déliiiice ! Je voulais absolument le faire, et comme je ne me vois pas le manger toute seule, ce sont mes collègues de travail qui ont joué les cobayes bien heureux :D. Ici aussi, j’ai modifié un peu la recette et j’ai remplacé la crème par du lait de coco, et ce fut encore meilleur (on dirait de la glace sur la photo mais c’est juste la crème fouettée) !

far breton et gateau sans cuisson
Far breton revisité et gâteaux sans cuisson aux spéculoos.
  • J’ai regardé des documentaires

Pendant ce mois de « diet », j’ai pu regarder des reportages super intéressants sur Netflix qui tombent pile poile dans ma démarche du moment : Minimalism, a documentary about the important things et Cowspiracy, dont je parle dans cet article :

Ecologie, minimalisme : 3 documentaires à voir

  • Mais aussi des séries et des films

The Walking Dead, Pretty Little Liars, Sophie’s choice (un vieuuuux film un peu longuet mais top top top !)

  • J’ai lu un bon bouquin

Ce mois-là je lisais L’âge des Low Tech de Philippe Bihouix, acheté à La Maison du Zéro Déchet. c’est un livre qui s’intègre également dans ma démarche écologique puisque l’auteur, qui est ingénieur, essaye de nous proposer une « civilisation techniquement soutenable » et d’aller plutôt vers une décroissance « choisie ». Je vous en reparlerai aussi dans un article dédié.maison zéro déchet paris

  • J’ai fait des expériences…

Enfin, ce mois de juillet a été marqué par ma participation en tant que modèle au Festival Body Panting. Une superbe expérience sur tout un weekend. Je me tâte à en faire un article, étant donné ma certaine nudité, ça vous intéresserait ? L’objectif n’est pas de montrer des photos de moi nue hein (je sens déjà venir les gros pervers) mais de vous raconter comment je l’ai vécue et de vous montrer de jolies peintures !

festival body painting nogent sur oise france

  • J’ai profité de mes vacances en famille

J’ai profité d’une semaine en Savoie chez ma sœur pour me dépayser. Bon ici la télévision n’était pas bannie, j’ai donc eu le droit aux dessins animées pour ma petite nièce de 3 et demie, et un peu le soir aussi. Cela ne m’a pas empêchée de profiter du paysage, des jeux en plein air avec ma nièce, de la piscine, de moments en famille, d’un paisible lac et de la forêt !

savoie montagnes

Bilan

  • Est-ce que la télé m’a manquée ?

Pour être franche, oui, par moment. Mais pas vraiment pour les programmes qu’elle diffuse mais plus par la vie qu’elle apporte dans la pièce. Vivant seule, c’est encore plus impactant. Mais comme je ne la regardais déjà pas beaucoup, ce test s’est pour moi bien passée. Je n’ai pas eu le temps de faire ce que je voulais : m’occuper plus de mon blog et faire des formations en ligne… Mais comme cela se réduit à rester devant un écran, ce n’est pas grave ! Aujourd’hui j’ai plus de mal à rester plusieurs heures devant, cela me fatigue et m’ennuie.

  • Vais-je poursuivre l’expérience ? Pourquoi ?

Roulements de tambour… et bien non ! Finalement, ma fougue au départ a disparue (oui je parle bien de ma relation avec ma télé lol). Moi qui voulais la vendre, je vais plutôt la garder. Mon test m’a permis de découvrir pas mal de choses, de mieux vivre l’instant présent.

Mais la télé permet également de faire de jolies découvertes. Je pense notamment à ce reportage animalier que je viens de regarder ce weekend et que je ne n’aurais certainement pas choisi de regarder sur Internet par exemple. Elle permet aussi des moments de détente avec des émissions comme Vendredi tout est permis, Les animaux de la 8, etc. Je pense qu’il faut juste mieux consommer la télé, et ne pas l’allumer de manière systématique.

Ah oui ! J’oubliais, j’ai vendu ma jolie table en rotin de chez Emmaüs pour m’offrir une table basse d’occasion, plus contemporaine (mais je n’avais pas le choix) qui se relève pour faire table à manger ! Du coup la place que prend ma télévision n’est plus en problème ;-).

Je vous invite à regarder cette conférence du chercheur Michel Desmurget, un peu longue mais qui démontrent quels sont les effets de la télé sur nous : TV Lobotomie – La vérité scientifique sur les effets de la télévision, tiré de son livre.

  • Qui sont les sans télé ?

Je me suis un peu renseigné et selon le sociologue Bertrand Bergier, les sans-télé sont le plus souvent diplômés du supérieur. Quel que soit l’âge, la consommation télévisuelle décroît avec le niveau d’instruction, même si parmi les ménages interrogés 25% d’ascètes sont sans le bac. Les sans-télé sont aussi plus cultivés et sociables que la moyenne. Si 69% des Français déclarent avoir pratiqué dans l’année au moins une activité culturelle, c’est le cas de 97% des sans-télé. Cela ne m’étonne pas ! Retrouvez l’article complet ici.

Et vous, comment consommez-vous la télé ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 Replies to “Un mois sans télé : mon bilan”

  1. Très intéressant ton article et ton retour d’expérience. Je pense qu’il ne faut pas diaboliser la télé mais savoir s’en échapper de temps à autre et c’est ce que tu démontres.
    PS : toi ? timide ? j’aurais pas cru !

    1. Oui mais le plus dur c’est de changer ses habitudes/réflexes… Et oui sinon je suis timide ! Je me ferme comme une huître dès que je suis dans un groupe de plus de 3 personnes, mdr !

  2. Hello !
    Expérience intéressante !

    De mon côté j’ai eu l’habitude de la télé toute mon enfance, j’en ai eu une en commençant mes études supérieures, je l’ai utilisée 3 ans, puis de moins en moins, et puis un jour, j’ai voulu regarder un programme, et me suis rendue compte que cela faisait 4 mois que je ne l’avais pas branchée.

    Au déménagement suivant, je l’ai rapatriée chez mon père car je m’installais à Paris et elle ne me servait plus du tout. Je l’ai récupérée 2 ans plus tard pour mon premier job mais au final, je ne l’utilisais que pour diffuser des séries que j’avais téléchargées. Je m’en suis débarrassée assez vite après ça, elle ne m’a jamais manqué. J’ai un abonnement Netflix qui me suffit largement.

    Depuis novembre, je suis installée avec mo copain et on en a une, mais on branche juste le pc dessus pour avoir les séries sur grand écran.

    Bref, je n’ai pas vu un programme télé depuis au moins 8 ans, et je m’en porte très bien. Et pour l’occupation « sonore » de la pièce quand je suis seule le soir, j’aime bien diffuser des podcasts sur des sujets qui m’intéressent, ça remplace pas mal la télé pour ça, je trouve.

    1. C’est super cool ! Merci pour le partage de ton expérience. Ah oui les podcast, je n’y pense jamais, qu’est-ce que tu écoutes ?

  3. Coucou, j’aime bien que comment se termine ton retour d’expérience  » Finalement ma télé , je la garde! » Je trouve que tu as bien raison! La télé c’est comme tout, c’est l’usage dont on en fait qui est important 🙂

  4. Coucou, merci pour ce partage d’expérience, très intéressant.
    De mon côté je suis plutôt séries, films sur netflix ou documentaires.
    Je n’ai pas de programmes ou autre que je suis assidument. J’aime bien les animaux de la 8, silence ça pousse, les carnets de Julie, la maison de France 5, échappée belle et récemment mon cher et tendre m’a fait découvrir rénovation impossible.
    Sinon on a le droit au zouzous sur France 5 pour mon petit bonhomme 🙂

  5. Pour ma part il est très rare que je regarde la télé en direct. J’ai pour habitude d’enregistrer les programmes qui me plaisent et de les regarder quand j’ai envie (sans me taper les pubs du coup!). Comme tu le dis dans ton article je ne pense pas qu’il faille bannir la télé mais plutôt la regarder à bon escient, il y a des reportages qui peuvent être très intéressants.

  6. Jolie expérience et comme toi, je ne la regarde pas vraiment, c’est un réflexe de l’allumer. Une petite compagnie de temps en temps et mine de rien, une joie de regarder Echappée Belle ou Silence ça pousse quelques soirs !!! Je n’arriverais pas à la bannir mais j’essaye d’allumer plus régulièrement la radio …

    1. Oui la radio c’est une bonne idée aussi, je n’y pense pas assez 😉

  7. Et coucou!! Je ne l’a regarde pas souvent mais je préfère la garder pour les dessins-animés de mon fils apr exemple, c’est important pour lui, ça le détend beaucoup ! Par contre je peux vraiment me passer de télé, je ‘la regarde très peu souvent…bref, une chose qui me serait facile à faire 😉

  8. Hello !
    Je comprends ton article et j’approuve. Personnellement je m’étais déjà remise en question mais l’enlever entièrement ce n’est pas possible car comme tu dis, elle donne une certaine vie dans la pièce.
    Etant donné que Netflix existe, je pensais supprimer la chaîne tv et m’abonner à Netflix ce qui au final revenait au même prix que l’abonnement internet tv mais je me suis rendue compte que je regardais quand même pas mal de choses à la tv mais je ne regarde JAMAIS au moment ou ça passe. J’enregistre toujours tout que ce soit film, séries ou doc. Parce que le 3/4 du temps il y a pas grand chose et quand rien ne me plaît mais que je veux me poser le soir, je vais dans mes programmes enregistré 🙂
    Donc quand je rentre que ce soit en aprem ou soirée, j’allume en bruit de fond, je m’occupe en ménage ou cuisine ou autres, sinon je laisse éteins je pars travailler dans mon bureau là je met de la musique sur youtube ou des cd (nostalgiiiiie) et je m occupe. des fois je prends une journée « pause » et je laisse tout couper et je passe ma journée à lire des magasines ou livres en retard. à ranger et faire le tri dans ma maison, c’est un besoin constant, avant j’étais conservatrice et un jour je me suis réveillée et j’ai vidé. faut que ce soit rangé, serein, clair et cocoon. je me rattrape à recoudre des vêtements que j’ai laissé de côté pour des petits trous et j’en passe. Je vais dire honnêtement j’aime la tv mais chaque chose à son temps 🙂

    1. Et bien aujourd’hui je fais comme toi, il m’arrive de l’allumer mais je m’accorde aussi des moments pour faire autre chose 🙂 Au calme ou en mettant de la musique. Merci pour ton retour !

Laisser un commentaire