Mes débuts en tant que végétarienne !

livres-de-recettes-vegetariennes-vegan-3

Dans cet article je vous explique comment peu à peu j’ai décidé de manger moins de viande, pourquoi au retour de mes vacances cet été j’ai littéralement sauté un cap et comment je débute !

Ce qui m’a décidé à passer le cap

J’ai toujours eu une âme écolo. Je vous avais parlé de mon amour pour les fringues d’occasion, et surtout pas chères dans cet article mais aussi de mon engagement pour The Good Planet, ou comment mieux manger en respectant l’environnement, dans cet article.

Depuis plusieurs mois nous voyons à la télévision et sur les réseaux sociaux des images terrifiantes d’abattoirs. Cela m’a terriblement choqué. Il faut le voir pour en prendre conscience ! Je ne vais pas vous sortir le discours de la personne amoureuse des animaux, vous avez très bien compris…

J’ai alors essayé de réduire ma consommation de viande, et d’en acheté que pour le weekend et si possible, dans une boucherie. Car leurs produits sont pour moi bien meilleurs. Je préfère avoir moins de viande dans mon assiette par semaine, mais de bonne qualité. Je suis alors prête à la payer plus cher. De plus, je fais travailler les artisans et les éleveurs du coin.

A l’époque, je parlais de devenir un jour végétarienne mais sans jamais y arriver, car concrètement, la viande j’aimais ça ! La réaction de mon entourage n’était d’ailleurs pas très tendre à ce sujet, il était plutôt dubitatif (du moins, c’est ce que j’ai ressenti) et me posait pleins de questions. Mon père étant éleveur agriculteur et un côté de ma belle-famille également >> je suis face à un mur. J’étais seule et je ne connaissais aucune personne végétarienne…

Puis est venu mes vacances en Bretagne, qui n’ont pas été de tout repos… Car il n’y a pas eu un seul repas à la maison sans viande ! Désolé papa, maman… Alors pour ne pas gâcher la nourriture (car je déteste ça), j’en ai mangé… Dans les restaurants, aucun plat végétarien : allo la Bretagne ?? Ce « régime » n’est pas encore arrivé par chez vous on dirait… Et bien figurez-vous que non, puisque 45 % des Vegans en France habitent… en Ile de France ! Et tout le business aussi par conséquence… J’ai donc choisi des plats à base de poissons, que je m’autorise toujours. Mais tout mon esprit, mon corps tout entier était en saturation totale.

Pour infos, voici quelques définitions utiles pour vous retrouver dans toutes ces communautés :

  • Flexitarisme : Végétarisme « flexible » avec parfois la consommation de viande ou de poisson
  • Pesco-vegetarisme : exclusion de la chair animale mais consommation de la chair issue des poissons et des crustacés
  • Végétarisme : exclusion de toute chaire animale
  • Végétalisme : exclusion de tout aliment d’origine animale : viande, poisson, oeuf, produits laitiers, miel…
  • Fruitarisme : alimentation uniquement à base de fruits
  • Veganisme : exclusion de tout produit d’origine animale : alimentation, habillement…
  • Anti-specisme : refus de placer l’espèce humaine au dessus des autres, l’espèce n’étant pas un critère pertinent pour décider du droits des êtres.

J’aime beaucoup les anti-speciste 😉 Pour ma part je me sens pour le moment entre le Flexitarien et le Pesco-vegetarien.

Mes débuts

De retour chez nous dans l’Oise, j’ai donc décidé de tout stopper. J’ai acheté des livres de recettes pour mieux m’accompagner.

livres-de-recettes-vegetariennes-vegan-2

livres-de-recettes-vegetariennes-vegan

Ces livres m’ont fait découvrir des recettes totalement inédites et des tas d’ingrédients que je connaissais pas, et totalement chelous hein, faut se l’avouer !

Par contre, allez-y en douceur, car face à mon enthousiasme, j’ai voulu tout essayer et je me suis vite sentie larguée… J’ai ainsi trop stocké de fruits et légumes et j’ai du en jeter car ils périssaient 🙁

livres-de-recettes-vegetariennes-vegan-3

Sur ces trois livre, mon préféré est indéniablement celui de Marie Laforêt : Healthy Vegan.

Il m’a ouvert à une toute nouvelle cuisine et donne des explications très utiles pour les néophytes comme moi. De plus il propose un index alphabétique mais aussi par ingrédient, super pratique ! Par exemple j’ai un avocat, qu’est-ce-que je peux faire avec ? Et PAF toutes les recettes 🙂

J’ai d’ailleurs réalisé plusieurs recettes de ce livre :

curry-rouge-maison-recette-vegan-vegetarienne

Un Curry rouge pour faire un Curry de printemps aux asperges. Mon curry était un peu trop pimenté mais nos invités de ce soir là on tout de même adorés ! Désolé mais je n’ai pas la photo du curry en question mais il ressemble  un peu à celui du livre sur la page de droite 🙂

pancake-coco-banane-beurre-de-cacahuetes-vegetarien-vegan-2

Des Pancake à la farine de coco. En topping j’ai mis du beurre de cacahuètes, des bananes et des figues. Mais franchement, ils ont tellement de goût sans, qu’un peu de beurre ou de sirop d’érable suffit 🙂

Et des Lasagnes d’aubergines avec de la farce végétale ! Un délice !

Premier bilan

Il me reste des tas de choses à appréhender encore dans la cuisine végétarienne (ces fameux ingrédients chelous lol). Et aujourd’hui il m’arrive encore de manger de la viande (sans trop d’envie parfois) mais uniquement au restaurant ou lorsque je mange sur le pouce au boulot. Mais j’ai arrêté d’en acheter ! Enfin si, pour mon homme qui lui, ne changera jamais 😀 Bizarrement je connais aucun homme végétarien, étonnant nan ?

Et vous, que pensez-vous de la cuisine végétarienne ? Des conseils à me donner ? Ce weekend je vais à la Veggie World à Paris, j’espère apprendre encore plein de choses 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Replies to “Mes débuts en tant que végétarienne !”

  1. C’est vraiment un choix propre à chacun. Selon moi, personne n’a le droit ou ne doit se permettre de juger ce que l’on décide de mettre dans notre assiette. C’est quand même assez perso je trouve. Je sais que ce sujet fait souvent débat mais enfin remettons les choses à leur place, si on a des comptes à rendre même sur ce que l’on mange ou va-t-on? lol
    En tout cas tu as l’air bien équipée… Et tant que tu n’a pas de carence… Why not?! Suis ton instinct.
    Bise,
    Mariella

    1. Merci pour ton commentaire Mariella, et comme je te l’ai dis sur Instagram, l’important est de s’informer le plus possible à ce sujet. Car aujourd’hui la plupart des gens ne veulent pas savoir pour garder leur confort, ce qui est très dommageable pour les animaux… il est important d’en parler et faire des choix en connaissance de cause !

  2. Bravo, tu es sur la bonne voie. Il faut continuer à t’informer et y aller progressivement, cela se fera naturellement… Et merci pour le partage d’expérience.

Laisser un commentaire