J’ai testé le body painting en tant que modèle

modele body painting deesse azteque lauraleen

Il y a un mois j’ai testé le body painting en tant que modèle. J’ai longtemps hésité à en faire un article vu ma certaine nudité… Je vois déjà venir les pervers ! 😆  Dans cet article je vous raconte comment je me suis retrouvé là dedans (car je me rends compte que beaucoup de personnes me l’ont demandé), comment j’ai vécu le fait de me dénuder, comment se sent-on pleine de peinture et bien sûr je vous montre les super performances des artistes <3

Comment je me suis retrouvée à être modèle body painting ?

Si mes souvenirs sont bons, j’ai découvert cet événement sur Facebook, soit par le biais d’un post sponsorisé, soit sur un groupe de l’Oise (l’événement se passant à Nogent-Sur-Oise). Il s’agit de la seconde édition du festival français de bodypainting : « Painture ». J’ai trouvé cela sympa. Cela m’a rappelé la Japan Expo et tous ces gens déguisés, maquillés, les cosplay… le tout dans une bonne ambiance :-). En voyant les modèles sur la page, on ne voyait pas qu’elles étaient nues (enfin pas totalement), tellement le travail de l’artiste était bluffant. Du coup, je me disais que j’aimerais bien en faire partie ! Ça tombait bien ils recherchaient des modèles ! Ni une, ni deux, je posais ma candidature et un mois plus tard j’avais ma confirmation 🙂

chateau des rochers nogent sur oise
Le château des rochers à Nogent Sur Oise – Lieu du festival Body painting

Les préparatifs

Mon artiste était une future jeune diplômée de l’école MetaMake-Up à Strasbourg : Solène Dabas. Elle venait de loin pour participer à ce festival, c’était d’ailleurs son premier événement de ce genre. D’autres artistes venaient également de toute l’Europe pour y participer.

Le bodypainting utilise une peinture à l’eau, qui s’enlève juste avec du savon. Solène a utilisé différentes marques : Stephanie Bernard Professionnal make-up (cruelty free), Diamond FX ou encore Cameleon Professionnal Bodypaint, sponsor de l’événement.

maquillage body painting

Alors le premier jour, qui est un jour de « démonstration », sans thème, elle me maquilla uniquement le buste, et je dois vous l’avouer, cela m’arrangeait. Car l’unique vêtement autorisé chez les filles est… le string ! Je n’étais donc pas très pressée de montrer mes petites fesses, déjà que je dévoile le haut ! Certaines avaient des caches tétons, moi j’avais refusée, pensant que c’était pour les peureuses ah ah ! J’ai voulu faire la maline, et maintenant je m’en mordais les doigts ! Trop tard, pas de cache tétons à disposition. Je devait aller jusqu’au bout de ma volonté. De même, d’autres modèles avaient un cache sexe assez bizarre, cela ressemble en gros à une serviette hygiénique collé sur le sexe, ah ah ! Trêve de plaisanterie, il s’agit d’une sorte de bande de silicone (ou latex peut-être), qui est collé toute la journée (bah oui quand c’est collé, c’est collé !), empêchant le modèle de faire ses besoins… Cela a l’avantage d’être encore plus discret que le string une fois peint. Euuuh je suis bien contente d’avoir mon string moi !

Je vous invite à regarder cette vidéo, tournée par une modèle le 1er jour, elle est sublime et trèèès à l’aise avec son corps ^^. Elle y dévoile tout le backstage 🙂

Se faire peindre

Les modèles se sont donc mis « en tenue » et d’autres se dévoilaient au fur et à mesure, comme moi 😀 J’ai dû mettre, je ne sais pas, une bonne demie heure pour dévoiler ma poitrine ! Pourtant, je n’avais aucune gène à avoir, tous les modèles étaient dans la même situation que moi. Des débutants comme des non débutants. Des modèles de tout âge et avec tous, une morphologie différente. Et c’est une des raisons pour lesquelles je me suis peu à peu sentie plus à l’aise. Il est vrai que j’ai vu nombres de corps d’homme (enfin quelques, rhooooo) dans ma vie mais des corps de femmes, pas vraiment en fait ! Je ne parle pas des superbes femmes que l’on peut voir à la télé, mais des vraies femmes, dans la vraie vie. Et personne n’est parfait, moi j’ai une petite poitrine, d’autres en ont une très jolie :-), etc. Et pas besoin d’avoir la taille mannequin pour être modèle body painting. La deuxième raison qui m’a peu à peu mis à l’aise c’est la peinture. J’avais l’impression de porter un T-shirt ! Est-ce j’avais froid vous allez me demander, et bien pas du tout ! Il faisait chaud, donc se retrouver en petite tenue n’était pas bien grave. Par contre le fait de rester immobile un certain temps peu occasionner des douleurs (j’avais un peu mal au dos sur les deux jours) et la peinture empêche la peau de respirer, ce qui m’a paradoxalement, fait beaucoup transpirer… ce qui n’est pas cool pour la peinture, surtout en fin de journée ahah ! Ah oui, et se faire peindre, ça chatouille ! Alors c’est assez rigolo mais j’ai passé quelques moment assez… difficiles  😆

lauraleen modele bodypainting buste dos

Le body painting est assez étonnant, lorsque vous observez le travail de l’artiste au début, vous vous dîtes que ça ne ressemble à rien ! Mais en fait, ils peignent tout d’abord le fond puis les formes. Ce n’est qu’après qu’ils rajoutent les détails. Et parfois, ce n’est qu’à la fin que l’on comprend l’oeuvre en général, c’est fou !

Voici mes œuvres préférées de cette première journée :

prothese tete body paintingfestival body painting nogent sur oise 1er jour body painting festival 2017 1er jourPin up body painting

La deuxième journée est la journée de compétition, avec comme thème imposé : la mythologie. Moi j’étais une déesse aztèque. Solène n’a malheureusement pas pu terminer son oeuvre mais j’étais ravie du résultat ! La journée s’est terminée par un défilé, où là aussi, le modèle doit rester dans son personnage pour mettre en valeur l’oeuvre qu’il porte, voir même de faire preuve d’originalité pour attirer l’attention du public. Certains avaient des accessoires, comme des chapeaux, des perruques, des prothèses ou des vêtements légers. Ils leur étaient encore plus facile de jouer avec ça sur scène. Moi j’avais tellement le trac que j’ai juste… défilé ! ah ah !

deesse azteque bodypainting modele lauraleen

Deesse azteque body painting dos

body painting modeles nogent sur oise

modele body painting deesse azteque lauraleen

Voici mes préférés sur cette deuxième journée (enfin ils étaient tous super !!) :

body painting mythologie - hors competition festival body painting mythologie

Et les gagnants sont…

Gagnants podium festival body painting france nogent sur oise 2017

Je pense qu’il m’a fallut deux douches pour enlever toute trace de peinture, certaines couleurs restaient. J’ai également du jeter le string ainsi que le vieux t-shirt que j’ai porté samedi pour rentrer chez moi, irrécupérables. Mais comme il s’agissait d’un vieux t-shirt, pas de regrets !

En tout cas pour une première expérience, comme moi comme pour Solène, je trouve qu’on s’est plutôt pas mal sorti ! J’ai dépassé mes peurs, j’ai adoré les performances artistiques, et il me tarde de recommencer ! Etre modèle est quelque chose que j’aimerai beaucoup développer. Mon petit doigt me dit qu’un récent projet photo va bientôt apparaître sur le blog, à suivre 😉

festival body painting nogent sur oise modeles 2017

Alors, l’auriez-vous fait ? Ce genre d’événement vous plaît-il ? Quels sont vos modèles préférés ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 Replies to “J’ai testé le body painting en tant que modèle”

  1. Waoh ! C’est vraiment joli ! Bravo et merci pour ce partage ! Cela a dû être en effet une belle expérience 😉

  2. Sublime, wow je reste sans voix, tu es tellement belle et quel courage, il faut être à l’aise avec son corps !
    Biz Jeny

  3. lookinforhappiness dit : Répondre

    Que le monde est petit ! Je suis ton blog depuis quelques temps. Et je suis également la bénévole du festival qui faisait en sorte que vous passiez tous dans l’ordre devant le jury et sur scène !

    1. Oooh vraiment ? Merci en tout cas pour ton petit message qui me fait plaisir ! Alors, à bientôt peut-être ? 😉

  4. Il y a des pentures vraiment très impressionnantes !
    J’aime énormément la photo de toi dans la foret qui colle parfaitement avec ta penture. Bravo d’avoir osé en tout cas !

Laisser un commentaire