Festival Art Rock : le festival pluridisciplinaire – édition 2018

ART-ROCK-2018_affiche_programmation

Aujourd’hui j’aimerais vous parler de musiques mais pas que ! Puisqu’il s’agit du festival Art Rock où je suis allé pour la première fois cette année ! C’est un festival pluridisciplinaire qui a lieu chaque week-end de Pentecôte à Saint-Brieuc (22). Pluridisciplinaire dans le sens où ce festival propose un programme qui mêle les arts et ce, depuis 35 ans maintenant : danse, arts plastiques, expo, projection et bien sûr musiques à dominance rock !

Pour sa 35ème édition sous le thème Let’s Dance, le festival a accueilli 70 000 spectateurs dont 40 000 entrée aux spectacles payants (2 000 de plus qu’en 2017) et 30 000 entrées aux spectacles gratuits.

Assez étonnant, le festival a lieu en plein centre ville ! Les passages entre les 2 scènes et la partie « gratuite » du festival (village et musée) étaient plutôt faciles et rapides bien qu’il faille montrer patte blanche à chaque fois : bracelet/badge presse + fouille aléatoire. Et les rues étant étroites, un fin de concert pouvait vite tourner à la bousculade… 🙁

plan festival art rock 2018 saint brieuc

Les artistes que j’ai adoré samedi et dimanche :

J’ai manqué Mat Bastard vendredi mais voici mes coups de cœur du samedi et du dimanche 🙂

Therapie Taxi

Découvert juste avant le festival, Thérapie Taxi a déjà son public (jeune) ! Ils sont comme un ovni sur la scène musicale avec leurs textes insolents et décomplexés.

therapie taxi gwendal le flem photographe

therapie taxi 2 gwendal le flem photographe

Hollysiz

Hollysiz, on dirait pas mais c’est une véritable boule de feu sur scène !

Hollysiz art rock 2018 Gwendal le flem photographe

Orelsan

Des textes désabusés et engagés, Orelsan a enflammé la foule !

orelsan art rock 2018 tmphotograph
Photo : tmphotograph

orelsan art rock 2018 gwendal le flem photographe

Lee Fields & The Expressions

Ce mec a une grande classe, une voix extraordinaire. Je ne suis pas fan de la soul mais j’ai passé un super moment !
Lee Fields & The Expressions - gwendal le flem photographe

Et que y a-t-on mangé ?

Ici, pas de jambon beurre, Art Rock c’est aussi de l’art culinaire ! Le festival propose à une vingtaine de chefs costarmoricains (dont plusieurs étoilés), réunis sous le collectif Rock N’Toques, de régaler les festivaliers avec des recettes d’exception à petits prix midi et soir. Nous n’y avons mangé que le soir, le reste du temps nous en profitions pour visiter la région.

Mais grosse déception, il n’y a eu qu’un seul plat végétarien le samedi soir : « Joie en bouche aux herbes fraîches » réalisé par le chef Nicolas Adam du restaurant La Vieille Tour à St Brieuc en collaboration avec la chanteuse Camille.

pain baghir vegetarien rock toques 2018
Pain baghrir au petit épeautre, houmous, légumes et citron confit, roquette et coriandre

Dimanche, pas de Rock’n Toques pour moi mais un stand qui proposait un Pad Thaï végétarien. C’était bon mais je cherche encore les légumes ! Et pour 8 €, ça fait cher le plat de spaghettis…

Un mode de paiement cashless

Point de cash dans le festival puisqu’il a investi dans un système de paiement dématérialisé qui, grâce à une puce fixée sur un bracelet, vous permettra de régler en quelques secondes absolument tous vos achats sur le site du festival (boissons, nourriture, merchandising).

Les avantages avancés par ce mode de paiement :

  • Paiement rapide et facile (plus de jetons à compter, de tickets à ne pas perdre, etc.)
  • Rechargez directement depuis votre ordinateur ou votre smartphone grâce à l’appli du festival.
  • Moins de files d’attente aux banques, bars et stands du festival.
  • Votre argent est sécurisé et les transactions sont protégées.

Mon avis :

Ce système est très bien si vous faites la démarche de créditer à l’avance un compte et ainsi recevoir votre bracelet cashless à l’entrée du festival. Mais on ne sait pas combien on va dépenser à l’avance. Quels sont les montants des différents plats ou boissons ? Malheureusement il n’y a pas d’info à ce sujet sur le site. Après, il fait faire la queue pour créditer et recevoir son bracelet, puis re-faire la queue sur un autre stand Rock’n Toques (pour récupérer un ticket (oui-oui) puis re-re-faire la queue pour récupérer son plat !! Euuh il est où le gain de temps là ? Heureusement, pas de ticket nécessaire sur les autres stands repas (hors Rock’n Toque, mais ça non plus, ce n’était pas clair…).

Ensuite j’ai trouvé les boissons chères, 2,50 € une boisson non alcoolisée de type cola ou thé glacé… Tout festival utilise désormais le principe de la consigne à 1 €. Sauf que cela génère encore des déchets puisque la boisson à l’origine provient d’une petite bouteille, même l’eau !

Et voilà, c’était mon premier Art Rock, et j’ai bien aimé ! On n’a pas tout vu (on a aussi fait un peu de tourisme héhé) mais on s’organisera mieux la prochaine fois 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.