Défi rien de neuf : bilan janvier 2019

defi rien de neuf achat occasion recup

Cette année je participe au Défi Rien de neuf organisé par Zero Waste France et en association avec l’ADEME !
Le principe reste simple : s’engager à acheter le moins possible d’objets neufs en 2019 ✊

Sur le site, je vais ainsi tout le long de l’année, y recenser les choses que j’aurai acheté neuf, d’occasion ou que je n’aurai finalement pas acheté car :

  • j’aurai finalement renoncé à mon achat.
  • ou privilégié d’autres alternatives : réparation, don, location, fabrication maison, mutualisation…

De plus, je vais pouvoir connaître la quantité de matières premières que je vais économiser en n’achetant pas neuf. Un micro-onde réparé ou acheté d’occasion permettra par exemple de préserver plus de 2 tonnes de matières premières. C’est un moyen de rendre visible l’énorme quantité de matières premières consommée dans le processus de production, invisible aux yeux de l’utilisateur final.

Le site regorge également d’alternatives pour solutionner certains achats. 

L’objectif de cette mobilisation à grande échelle est double : réaliser une économie de ressources de l’ordre de plusieurs millions de tonnes, et porter un message fort aux décideurs politiques et économiques.

Voici mes achats du mois de janvier, les neufs et ceux pour lesquels j’ai renoncé car j’ai trouvé une alternative !

Mes achats renoncés :

Un plateau

Je voulais un plateau pour réunir divers objets sur ma table basse. J’ai finalement récupéré un plateau que j’avais déjà chez moi et qui me servait pour mon petit déjeuner. Il est parfait pour cela ! Et pour mon petit déjeuner j’utilise désormais une assiette. Voilà ce que cela donne : 

Un ordinateur portable

Je voulais à la base acheter un ordinateur portable d’occasion sur Backmarket (n°1 du reconditionné) ou le magasin Easycash près de chez moi mais j’ai finalement récupéré le vieil ordinateur de mon père, un peu capricieux parfois mais toujours en état de marche !

Ressources économisées : 836 kg.

Mes achats neufs :

Un pull et une blouse Balzac

Balzac (marque de vêtements éthiques) proposait au mois de janvier et juste avant les soldes, une soirée ventes privées sur Paris. Je me suis dit que c’était l’occasion d’essayer les vêtements de cette marque qui ne sont vendus qu’en ligne habituellement et peut-être craquer sur une ou deux pièce à prix bradés. Car c’est pas du H&M si voyez ce que je veux dire ! Mais au moins j’ai la bonne conscience que c’est fabriqué éthiquement et que le vêtement durera longtemps. 

Seulement voilà, je me suis totalement fait avoir par l’effet « éphémère » de l’offre. Je me suis dit : c’est le moment ou jamais ! J’ai trouvé plusieurs pièces intéressantes et je me suis même limité à deux seulement. Et pourtant je n’avais aucunement besoin de ces deux vêtements… J’ai regretté à la minute où je suis sortie de l’événement… La consommation n’est plus pour moi une source de plaisir, c’est dingue. Le pull en laine tout doux et la blouse que j’ai achetés sont pourtant géniaux !

Moral de l’histoire : ne JAMAIS se précipiter dans un achat et prendre le temps de la réflexion. Il faut toujours laisser passer quelques jours entre « j’ai besoin de » et « j’achète ».

Deux cadres

J’ai visité l’exposition de l’artiste Mucha au Musée du Luxembourg à Paris et j’ai craqué sur deux affiches. J’ai recherché sur Leboncoin et dans une ressourcerie des cadres mais je n’ai pas trouvé… Je me suis donc résigné à en acheter chez Castorama. Et je suis plutôt contente du résultat, avec deux beaux cadres dorés 🙂 Mais si je n’étais pas aussi impatiente de les mettre en place, peut-être aurais-je trouvé mes cadres chez Emmaüs ou aux Ateliers de la Bergerette (ressourcerie) à Beauvais ?

Un bracelet de montre 

Ici, je n’ai pas trouvé d’alternative d’occasion. Mon chéri avait besoin d’un nouveau bracelet pour sa montre (c’était son cadeau de Noël), j’ai du l’acheter sur le site Internet de la marque. Je trouve ça tout de même intéressant d’avoir la possibilité de pouvoir changer uniquement le bracelet d’une montre lorsque celui-ci est trop usé. 

Ça vous dirait de m’accompagner à ce défi ?

Ils recherchent 100 000 participants et on est actuellement 14 000 seulement !

J’essayerai de vous faire un bilan régulièrement sur le blog et ainsi que sur Facebook et sur Instagram.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.